Connexion

Le partitionnement démystifié


Les partitions de base de Linux





Les partitions nécessaires pour faire fonctionner Linux




Pour son fonctionnement normal, Linux a besoin d'au moins trois partitions.

Voici une table des partitions simple :



On y voit :

  • La partition racine (souvent désignée par une barre oblique "/") : c'est l'endroit où s'installent les programmes vitaux de Linux. Pour y accéder, il faut connaître le mot de passe administrateur (root).
  • La partition personnelle (appelée /home) : c'est l'endroit où sont stockées toutes les données personnelles de l'utilisateur. Vous y trouverez votre Dossier personnel, où vous pourrez stocker tous vos documents : textes, images, films, etc. Mais C'est aussi sur cette partition que Mageia va enregistrer tous les réglages personnels de vos programmes.
  • La partition swap : c'est la partition d'échange, qui sert de mémoire en cas de manque de mémoire système (RAM). La mémoire d'échange étant sur disque, elle est beaucoup plus lente que la mémoire système et est donc utilisée uniquement lorsque cela est nécessaire. Cette partition est aussi employée lors de la mise en hibernation du système : la totalité de la mémoire vive est écrite sur la partition d'échange. Il en découle que cette partition ne doit généralement pas être inférieure à la taille de la mémoire RAM si l'on veut pouvoir faire hiberner sa machine (la mettre en veille sur disque).



Les avantages de ce système :


Conserver tous les réglages de vos programmes dans la partition /home, vous permet de réinstaller votre système ou de changer de version de Mageia sans perdre vos réglages ni vos documents. L'installateur de Mageia vous proposera toujours de conserver votre /home s'il voit que vous en avez déjà un.

Les partitions racine et /home utilisent un système de fichier propre à Linux appelé ext4. Ce système a un double intérêt. D'abord, contrairement au système de Windows, il fragmente très peu les fichiers si bien qu'il n'est pas nécessaire de défragmenter votre disque dur. Ensuite, il est "journalisé", c'est-à-dire qu'un journal enregistre tous les événement de sorte qu'il est très rapide de vérifier l'état du disque dur en cas de crash ou d'arrêt inopiné. Pas besoin d'un long scandisc comme sous Windows. D'ailleurs, à peu près tous les trente démarrage, un disque dur ext4 est automatiquement vérifié et cela ne prend que quelques secondes.

Si un jour vous installiez plusieurs système Linux sur le même ordinateur, vous pourriez n'utiliser qu'une seule partition swap, puisqu'elle n'est utilisée par le système que le temps d'une session.



Les choix proposés lors du partitionnement automatique




Lorsque vous installez Mageia, l'assistant analyse votre système, et vous propose plusieurs choix possibles pour le partitionnement de votre ou de vos disques durs. Le but de cette opération est de déterminer à quel endroit le système va s'installer et quelle taille lui allouer sur le disque.


Les options proposées :


Cela dépend un peu de ce qu'il y a sur votre disque dur. Par exemple,



ou




  • Utiliser l'espace disponible : l'assistant a trouvé de l'espace disque vide et vous propose via cette option de l'utiliser pour créer des partitions pour votre Mageia.
  • Utiliser des partitions existantes : l'assistant a trouvé des partitions utilisables directement par Mageia, et vous propose donc de les utiliser, ce qui évite d'en créer de nouvelles.
    Évidemment si ces partitions contiennent un système Linux que vous souhaitez conserver, il ne faut pas choisir cette option !
  • Effacer et utiliser tout le disque : assez explicite, ce choix conduira à effacer toutes les partitions du disque dur pour en créer de nouvelles pour Mageia. Les nouvelles partitions seront automatiquement choisies par Mageia (trois par défaut comme nous l'avons vu précédemment), avec une taille adaptée.
    Sélectionner cette option entraîne un effacement complet des données présentes sur le disque dur.
  • Utiliser l'espace libre sur une partition Windows : vous avez un système d'exploitation Microsoft Windows déjà installé sur votre ordinateur (sur une partition de type FAT32 ou NTFS). Pour s'installer, Mageia vous propose de resserrer la partition Windows pour utiliser l'espace laissé libre par celui-ci. Vous aurez donc Windows et Mageia côte à côte sur le même disque dur.
    Il est important d'avoir préparé son disque avant de choisir cette option. Il faut avoir vérifié l'intégrité de celui-ci et bien l'avoir défragmenté. Reportez-vous au tutoriel Préparer son disque dur avant d'installer Mageia
  • Partitionnement personnalisé : l'option la plus complète qui permet une maîtrise totale du partitionnement. Elle n'est pas réservée aux seuls spécialistes, mais il faut garder à l'esprit qu'une erreur peut être fatale. C'est pourquoi il faut être rigoureux avec cette option qui reste néanmoins très éducative.



Conseils importants :


Si vous avez une partition vide faite sous Windows (ntfs, fat) sur laquelle vous désirez installer Mageia, il ne faut pas choisir l'option Utiliser l'espace libre sur une partition Windows. En effet, elle ne permet que de réduire une partition Windows et de non de la transformer en partition Linux. Il faut en conséquence utiliser le Partitionnement personnalisé.

Si vous installez Mageia sur l'espace libre laissé par Windows, cela réduira d'autant la place libre sur votre système Windows !

Si vous souhaitez installer à la fois Mageia et Microsoft Windows sur un disque vide, il est vivement conseillé de commencer par Windows. N'oubliez pas la défragmentation et la vérification du disque Windows avant d'installer Mageia.

Pour installer Mageia sur tout le disque ou sur des partitions Linux existantes, il suffit de cliquer sur Suivant
La suite de ce tutoriel vous montre en images, comment faire cohabiter plusieurs systèmes d'exploitation. C'est à peine plus compliqué.



Installer Linux à côté de Windows




J'ai déjà Windows et je veux le garder avec Mageia à côté. Je n'ai pas l'intention ou pas la place d'installer un deuxième Linux en plus à côté de Mageia et Windows sur ce même disque dur.

Choisissez l'option Utiliser l'espace libre sur une partition Windows.



Quand vous cliquez sur Suivant, Mageia vous annonce qu'elle va réduire votre partition Windows :



On vous prévient qu'au redémarrage Windows, découvrant ces changements, vérifiera l'intégrité de son disque. Il faudra le laisser faire.



Mageia choisit automatiquement la taille optimale pour Windows. Et vous propose une configuration :



Évidemment, vous pouvez la modifier en passant par le Partitionnement personnalisé. Toutefois, Mageia ne vous laissera pas faire n'importe quoi : Windows a besoin de 30% d'espace libre pour fonctionner en plus de ce qu'il occupe sur le disque. Si vous souhaitez empiéter sur cet espace vital, il faut le faire avec un autre logiciel. Ici, une sécurité vous en empêche.


Cliquez sur Terminé et continuez votre installation normalement. :]





Le partitionnement personnalisé





Garder de la place sur le disque : le partitionnement personnalisé




Vous voulez installer Mageia à côté de Windows, mais conserver de la place pour un deuxième système Linux en plus.

Il est possible de réduire une partition Linux de même qu'on redimensionne un Windows. Pour le /home, cela ne pose généralement pas de problème. Pour la partition racine, c'est beaucoup plus délicat. Si vous êtes dans ce cas, passez nous voir sur le forum.

Pour la démonstration, imaginons que vous partiez d'un disque rempli par Windows et vouliez y installer Mageia en laissant de la place pour une autre distribution.

À l'écran, vous demandant de choisir le mode d'occupation du disque dur :



choisissez le Partitionnement personnalisé. Mageia vous montre votre disque :



Cliquez sur la partition Windows bleue pour la sélectionner. Puis cliquez sur Redimensionner.

Vous pouvez alors, à l'aide d'une tirette, indiquer la taille jusqu'à laquelle vous voulez la réduire.

Mageia vous maintient dans une limite permettant le fonctionnement minimal de Windows, mais pensez aux conséquences de cette perte d'espace si vous stockez vos fichiers sur cette même partition Windows. Il faut aussi penser qu'il vous faudra de la place pour installer vos mises à jour Windows.



Vous pouvez à tout moment cliquer sur Partitionnement automatique, et Mageia vous proposera de s'installer au mieux dans tout l'espace qu'elle trouvera.

Pour créer une nouvelle partition manuellement, il faut d'abord cliquer sur l'espace vide. Ensuite, cliquez sur le bouton Créer qui apparaît à droite.



Nous allons devoir créer successivement une partition Racine, une partition /home et une partition Swap.
Voici les caractéristiques des partitions que vous devez créer :

Partition /Racine /home swap
Taille en MiO mini 8192, optimal 20480

À votre gré

2048

Système journalised FS: ext4 journalised FS: ext4

swap

Point de montage

/

/home

swap



L'ordre dans lequel vous créez vos partitions est indifférent.


Le swap :


Souvent, on met le swap au milieu pour pouvoir laisser tout le reste au /home. Mais si vous envisagez de garder de la place pour un second linux, le raisonnement peut-être différent.
  • Le système de fichier du swap est swap.
  • Il suffit d'un seul swap pour tous les Linux, autant le mettre en les deux.
  • Le disque dur est plus rapide d'accès au début... si vous avez peu de mémoire vive et donc beaucoup besoin du swap, mettez-le juste après la partition racine, si vous avez beaucoup de ram, mettez-le plus loin, car il ne servira que pour la mise en veille.
  • On conseillait autrefois que le wap fasse le double de la RAM. C'est vrai au moins jusque 2 GO. Au delà, le swap devient de moins en moins nécessaire. À moins de faire couramment des traitements vidéo complexes, ne dépassez pas 3 ou 4 GO.



En images :


La taille de la partition se définit à la tirette ou en modifiant le chiffre indiqué. Ne tenez pas compte des valeurs indiquées dans les captures d'écran qui suivent : elles sont beaucoup trop basses.










Voilà. Cliquez sur Terminé et poursuivez votre installation. ;)


Écrit par: Petronov, Le: 31/05/11


Retour :Installer Mageia

Cette page a été vue 10973 fois