Connexion

Besoin d'aide ? Une question ? Un avis ? Rejoignez nous sur notre salon IRC pour clavarder

Forum

Système et matériels » Imprimantes scanners et Appareils Photo Imprimante Canon MP560 : erreur B200 rapport de dépannage et rechargement de cartouche

HerbertP Membre non connecté

Rang

Avatar

Inscrit le : 25/06/2015 à 10h47

Messages: 441

Le 13/12/2017 à 11h53
Bonjour tout le monde,

petit edit pour l'Erreur B200 : on peut encore se servir du scanner :
Lorsqu'on allume l'imprimante, le message B200 invite à contacter les services techniques de Canon et empêche toute utilisation. Dans ce cas, il faut éteindre l'imprimante, ouvrir le capot qui donne accès aux cartouches, rallumer l'imprimante, laisser quelques secondes passer, et refermer le capot. Et là, on retrouve le menu habituel, et on peut numériser.

Bien sur, toute tentative d'impression vous ramènera illico sur l'inévitable B200.


Une partie du problème ressemble fort à ce qui est dit dans cette discussion mais mon propos est plus général, et pas spécifiquement "linux". J'ouvre donc un nouveau sujet, en espérant qu'il puisse être utile.

Depuis quelques années, j'utilise occasionnellement mais avec bonheur une imprimante-scanner Canon MP560. Cela faisait quelques temps que je n'avais rien imprimé, certaines cartouches étaient vides, et lorsque j'ai voulu lancer une impression, ce qui devait arriver arriva : j'ai été confronté à l'erreur B200.

Je ne sais pas s'il y a moyen de simplement acquitter ce message pour avoir accès au scanner, à priori pas concerné par le problème d'impression. J'ai seulement cherché à résoudre ce B200, par ailleurs bien documenté sur le net, et j'y suis arrivé après quelques galères. J'apporte quelques commentaires perso :

Retrait de la tête d'impression :
Après avoir retiré les cartouches, il est possible de retirer la tête d'impression sans rien démonter sur l'imprimante. On peut alors immerger la base de la tête dans un récipient avec un fond d'eau, remplir d'eau les réceptacles recevant les cartouches, et laisser tremper. Le tout dans l'évier, pour éviter les petites catastrophes.

Nettoyage de la tête
Il est bon de renouveler plusieurs fois l'opération et de changer l'eau entre chaque bain, c'est fou ce qu'il peut y avoir d'encre dans cette tête. Il y a même des fois où elle semble nettoyée, on refait alors un dernier bain par acquit de conscience, et on aperçoit encore de l'encre qui sort par les buses. Peut-être que la mienne était particulièrement sale, ou séchée.

Ne pas frotter, ne pas gratter, les zones qui contiennent les buses, ça semble très très très fragile (essayez donc de déposer un picolitre d'encre avec votre stylo-bille à l'emplacement où le ferait l'imprimante, pour avoir une idée de la miniaturisation du dispositif ;) )

Produits à utiliser
Certains utilisent du diluant pour encre, d'autres de l'eau déminéralisée, pour ma part j'ai utilisé (à mes risques et périls) la classique eau du robinet. Séchage soigné à l'essuie-tout et au coton-tige (sans frotter les buses !), parce qu'il y a pas mal d'anfractuosités qui retiennent de l'eau qu'il vaudrait mieux ne pas mettre dans l'imprimante.

Nettoyage préventif ?
Devant la facilité de l'opération, on peut se demander si, une fois l'imprimante amortie, il serait préférable de procéder à un nettoyage préventif à l'eau, plutôt que d'utiliser la fonction "nettoyage des têtes" de l'imprimante. Toute cette encre que "nettoie" l'imprimante est nécessairement stockée dans un "quelque part" qui doit bien finir par se remplir, ou devenir plus sale que ce qu'il est censé nettoyer.

Erreur B200
Même avec cartouches pleines et tête nettoyée, le message B200 restait affiché, mais il a fini par disparaitre au bout de quelques tentatives. Je ne me souviens malheureusement pas de l'enchaînement d'actions qui a permis le déblocage, mais je n'ai pas fait de manips compliquées, du genre "appuyer 36 fois ici et 15 fois là". J'ai seulement branché et débranché l'imprimante, levé et fermé le couvercle. J'ai entendu le mécanisme de nettoyage démarrer sans que j'aie demandé quoi que ce soit, puis l'imprimante a fini par me rendre la main. C'était peut-être le temps, pour l'encre, d'arriver jusqu'aux buses.

Essai d'un kit de rechargement de cartouche
Cette remise en fonction de l'imprimante a été l'occasion de tester, pour l'encre noire, un kit de rechargement de cartouche. Ce fut folklorique : en résumé, on perce un trou sur le dessus du réservoir vide, avec une seringue on puise l'encre dans la bouteille fournie, on vide la seringue dans la cartouche par le trou qu'on a pratiqué, et on ferme ce trou avec le petit bouchon fourni dans le kit. On obtient alors une cartouche prête à être insérée dans l'imprimante. L'imprimante continue à considérer que la cartouche est vide, mais apparemment cela n'empêche pas l'impression.

Percer le trou
En fait, percer le trou a fait tomber un petit bout de plastique à l'intérieur du réservoir. Ce bout de plastique est bien trop gros pour passer dans la tête d'impression et il restera pour toujours dans le réservoir, mais ce n'est pas très rassurant qu'il y ait, à demeure, un corps étranger dans un réservoir qui ne devrait contenir que de l'encre.

Remplissage de la cartouche
Le remplissage doit être rapide et au dessus de l'évier ou d'un bac de récupération, et il faut aussitôt boucher le trou de remplissage.

En effet, ce qui retient l'encre à l'intérieur du réservoir est le vide. Puisqu'on a percé un trou dans la cartouche, le vide n'existe plus, et ce qu'on verse par le trou sort par la mousse de contact. J'ai ainsi perdu l'équivalent d'une cartouche, le temps de relire le mode d'emploi...

Limiter la perte au chargement
On limite les dégats en mettant un morceau de scotch au dessous de la mousse (on peut le faire car le scotch n'est pas en contact direct avec la mousse) mais le mieux est de réutiliser les bouchons oranges d'origine des cartouches. Dans tous les cas il y aura un peu de perte et il faudra rincer la cartouche (et les doigts) sous le robinet, et bien l'essuyer.

et à l'utilisation
Toujours pour ce problème d'étanchéité, il est impératif que le bord du trou soit lisse et bien circulaire, qu'il n'y ait pas de fragments de plastique ou d'étiquette qui viendrait gêner le contact avec le bouchon et laisser passer un peu d'air. Rien de pire qu'un récipient qui a l'air étanche mais qui ne l'est pas, qu'on remettrait en toute confiance dans la tête d'impression, pour constater, trois jours après, que son contenu s'est répandu dans l'imprimante et peut-être même en dessous.

Le prix à payer pour éviter de racheter des 20 ml à prix d'or est donc la tranquillité d'esprit... Edité par HerbertP Le 04/07/2018 à 21h07


Christophe. Mageia 7 arch. 64 bits - bureau Plasma - Expérience utilisateur : pas très doué en ligne de commande^^
   
HerbertP Membre non connecté

Rang

Avatar

Inscrit le : 25/06/2015 à 10h47

Messages: 441

Le 04/07/2018 à 21h25
Désolé, mais la solution ne fonctionne pas toujours.

Cette fois-ci, lorsque j'ai voulu imprimer, il y a eu un "tac tac tac" d'une pièce bloquée qui forçait, qui a fini par se débloquer, mais le message B200 est revenu, et qui cette fois, s'est installé pour de bon.

Le B200 pourrait aussi venir du système de nettoyage et des mousses de récupération. Or je me vois mal démonter la machine pour accéder à ces pièces, et par quoi je les remplacerais, si ce n'est par des pièces d'origine qu'on ne trouve pas, bien entendu, au supermarché du coin.

La concurrence ne fait pas mieux, puisque j'ai consacré quelques heures du week-end dernier à démonter la tête d'une epson 415 pour pouvoir nettoyer les buses. Et démonter, avec un tournevis cruciforme, une pince à épiler (et une petite pince plate pour remettre délicatement les cable-nappes miniatures dans leur connecteur, ce que bien évidemment l’homo sapiens lambda fait tous les jours, entre le journal TV et la météo. Quelle plaie, ces imprimantes.

J'arrête de râler. Si j'avais un projet en cours il y a plein de choses que je pourrais récupérer dans une imprimante : moteurs pas à pas, engrenages, capteurs divers et variés, électronique de commande. On devrait pouvoir faire quelque chose avec tout ça...

A plus tout le monde...

'Tophe


Christophe. Mageia 7 arch. 64 bits - bureau Plasma - Expérience utilisateur : pas très doué en ligne de commande^^
   
OursoNoir Membre non connecté

Rang

Avatar

Inscrit le : 14/02/2016 à 18h38

Localisation : Sisteron (04)

Messages: 154

Le 04/08/2018 à 15h51
Doit-on comprendre que tu as fini par procéder à un démontage définitif ?
Ce fut mon cas... :happy1:


Fiat Lux !
   
HerbertP Membre non connecté

Rang

Avatar

Inscrit le : 25/06/2015 à 10h47

Messages: 441

Le 06/08/2018 à 13h36
Pas encore, mais ça ne saurait tarder ;)

Et pour la remplacer, je vais essayer de trouver une matricielle : il n' y a qu'un ruban ! (gag, quoique...)

C'est encore un problème de faire des impressions occasionnelles, on est obligé de se servir de l'imprimante au moins une ou deux fois par mois, donc d'utiliser l'encre pour rien, sinon, ça sèche, et pour dé-sécher, le moins qu'on puisse dire, c'est que ça ne semble pas prévu pour...


Christophe. Mageia 7 arch. 64 bits - bureau Plasma - Expérience utilisateur : pas très doué en ligne de commande^^
   
OursoNoir Membre non connecté

Rang

Avatar

Inscrit le : 14/02/2016 à 18h38

Localisation : Sisteron (04)

Messages: 154

Le 07/08/2018 à 07h15
Je n'ai pas compris la blague du ruban mais je m'en remettrai

As-tu remarqué que l'imprimante fait tout un speetch à chaque allumage ?
De la purge, de la purge, mouhaha, on consomme de l'encre sans même imprimer, dingue !


Fiat Lux !
   
HerbertP Membre non connecté

Rang

Avatar

Inscrit le : 25/06/2015 à 10h47

Messages: 441

Le 09/08/2018 à 14h17
Je n'ai pas constaté parce que je n'ai pas cherché à le faire, mais effectivement, il m'est arrivé d'entendre le dispositif se mettre en marche après la mise sous tension. Apparemment, ce "nettoyage" préventif et automatique n'a pas été suffisant dans mon cas (j'aurais dû arrêter l'imprimante avec son bouton quand je ne m'en servais pas, alors qu'elle était tout le temps en veille)

En fait de gag du ruban, il n'y en a pas. J'imaginais les imprimantes matricielles disparues depuis au moins vingt ans, et je me croyais malin en jouant (en mode humour) le bonhomme au courant de rien. En fait si, elles existent encore, pour un prix allant, à la louche, de 300 à 1200 euros, et probablement plus en fonction des possibilités. L'avantage du ruban est qu'il ne bouche pas les buses... Je suppose qu'il peut sécher, par contre, mais il suffit de le changer (ou peut-être de le ré-imbiber d'encre), et on est reparti pour un tour.

A ce jour, je n'ai toujours pas changé d'imprimante.


Edité par HerbertP Le 09/08/2018 à 14h20


Christophe. Mageia 7 arch. 64 bits - bureau Plasma - Expérience utilisateur : pas très doué en ligne de commande^^
   
OursoNoir Membre non connecté

Rang

Avatar

Inscrit le : 14/02/2016 à 18h38

Localisation : Sisteron (04)

Messages: 154

Le 15/08/2018 à 12h42
J'ai retrouvé les photos que j'avais faites de mon imprimante au démontage.
Au fond à droite on voit la zone de purge : les tampons sont relativement bien imprégnés.

Caché :






Fiat Lux !
   
HerbertP Membre non connecté

Rang

Avatar

Inscrit le : 25/06/2015 à 10h47

Messages: 441

Le 16/08/2018 à 19h51
On voit où est passée l'encre...

C'est une sorte de papier absorbant qu'il ne devrait pas être trop difficile de trouver, et que je changerais bien par moi-même, mais j'ai perdu la foi, et si c'est pour être enquiquiné tous les quatre matins par une électronique qui ne reconnait pas mon bricolage, le jeu n'en vaut pas la chandelle .

Je suppose qu'il y a un capteur d'encre dans cette réserve, ou c'est forfaitairement que la machine se met en erreur ?

Tu l'as définitivement démontée : parce qu'il y a eu un piège au remontage, ou parce que tu as considéré que ce n'était pas la peine de la remonter ?

PS : merci pour ces images, si le courage me prend de démonter la mienne. Edité par HerbertP Le 16/08/2018 à 19h52


Christophe. Mageia 7 arch. 64 bits - bureau Plasma - Expérience utilisateur : pas très doué en ligne de commande^^
   
OursoNoir Membre non connecté

Rang

Avatar

Inscrit le : 14/02/2016 à 18h38

Localisation : Sisteron (04)

Messages: 154

Le 17/08/2018 à 20h06
Je partais pour un démontage de secours, voir ce qui coinçait, remettre en place un truc... pour que ça fonctionne de nouveau.
Mais ce plastique n'est fait que pour être monté, après c'est un vrai puzzle, difficile de ne rien casser au passage...
Même après un démontage minutieux et prudent, elle n'a jamais redémarré.
Alors perdue pour perdue, j'ai achevée la bête... Défouloir.

Pour info je n'ai rien trouvé qui ressembla à un capteur dans ce réservoir, juste ce papier mousse.
J'ose espérer qu'il n'est pas sensé finir complètement imbibé dans la durée de vie de la machine. Pour rappel elle avait 3 ans.

Voilà c'est peu d'informations... :miro:


Fiat Lux !
   
Répondre
Vous n'êtes pas autorisé à écrire dans cette catégorie